La société Kanak et son approche culturelle de la maladie | Scienteo
1501
page-template-default,page,page-id-1501,cookies-not-set,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,qode-theme-ver-17.0,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-6.4.1,vc_responsive
 
Social – Médico social et Sanitaire

La société Kanak et son approche culturelle de la maladie

Objectifs

  • Mieux comprendre la culture kanak dans sa dimension symbolique et sociale, pour appréhender les relations interculturelles en situation de soin, en tenant compte du point de vue des malades et des familles.
  • Mieux prendre en charge et accompagner les patients d’origine kanak et océanienne.

Déroulé pédagogique

1ère PARTIE : LE MONDE KANAK. COSMOLOGIE ET LOIS SOCIALES

Rappel sur le contexte culturel de la Nouvelle-Calédonie

  • Le peuple des origines
  • La naissance de la société kanake traditionnelle
  • Les fondamentaux de la culture kanak : clan, ancêtre, totem, tribu, chefferie…

 

Le cycle de la vie et la loi des échanges

  • La conception de la personne
  • « Les échanges sont le souffle de la coutume » (P. Godin)
  • Les principales étapes cérémonielles : coutumes de naissance, mariage, décès
  • L’adoption ou le don coutumier

 

2ème PARTIE : LES CLASSIFICATIONS DE LA MALADIE ET DU MALHEUR DANS LA PENSÉE  SYMBOLIQUE KANAK

Typologie et signification des maladies

  • La maladie comme déséquilibre social
  • Les catégories historiques : « maladie indigènes » et « maladies des blancs »
  • Les « vraies maladies » kanakes
  • Les « malheurs » : « maladies dues aux ancêtres » et « maladies fabriquées »

 

L’omniprésence des références culturelles et symboliques kanak dans la société calédonienne contemporaine

  • Atelier proposé : travail de groupe autour du thème du Médipôle.

 

3e PARTIE : LA PLACE DE LA MÉDECINE TRADITIONNELLE ET LA QUESTION DU PLURALISME MÉDICAL

Les deux registres thérapeutiques peuvent-ils coexister ?

  • Le pluralisme médical : un état de fait
  • Les thérapeutes kanaks : devins, voyants, sorciers, guérisseurs…
  • Traitement de la maladie : « médicament », parole, interdits

 

Redéfinir le rôle des soignants dans la relation interculturelle ?

  • ATELIER : travail du groupe autour de la question de la pratique de soin
  • Faut-il désacraliser la dimension culturelle ? Réflexion sur la dimension endogène/exogène
  • La notion de « médiation culturelle »

 

Conclusion

  • Idées fortes
  • Le projet du code de la santé calédonien : Do Kamo : Être épanoui !
  • Tour de table : bilan de la formation et propositions d’amélioration

Public

Personnel d’accueil des services de santé, personnel soignant ou acteur de l’action sanitaire et sociale exerçant en Nouvelle-Calédonie.

Pré requis

Profil ouvert à l’interactivité et à la discussion de groupe.

Pédagogie active

La formation s’appuie sur des données issues de recherches en sciences sociales et de témoignages de soignants et soignés. Le support pédagogique comprend une trame de diapositives Powerpoint, des illustrations et photographies, auxquels pourra s’ajouter un support distribué aux stagiaires en fin de module. Le contenu de la troisième partie s’articule plus particulièrement sur les témoignages et retours d’expérience des stagiaires, qui constituent des cas concrets de mises en situation et fournissent des clefs de compréhension de la thématique par un partage de pratiques.

Formateur

Caroline Graille est titulaire d’un doctorat en anthropologie sociale et culturelle sur le thème des représentations de l’identité kanak (2015). Son parcours de recherche et d’enseignement s’est enrichi d’une expérience managériale en ressources humaines de plus de dix ans, avec une prise en compte de la dimension sociologique des organisations. Elle poursuit ses recherches en Nouvelle-Calédonie.

Dates de formation

Programmation en cours

Tarif

70 000 CFP p/p en INTER et 315 000 CFP en INTRA pour un groupe de 8 participants maximum.

Pour aller plus loin

Vous souhaitez vous inscrire